Le 22 février 2022, le Conseil des sanctions du Groupe de la Banque mondiale (« GBM ») a rendu sa décision n° 136 en imposant une radiation de deux ans à un directeur général pour corruption et pratiques frauduleuses. Cette décision est importante à trois égards : 1) elle survient plus de onze ans après

On February 22, 2022, the World Bank Group (WBG) Sanctions Board issued its decision no. 136, imposing a two-year debarment on a managing director for corrupt and fraudulent practices. The decision is significant for three reasons: (1)  it was rendered more than 11 years after the offending conduct occurred; (2) the Sanctions Board